Description récente, Julidochromis marksmithi

Julidochromis marksmithi est endémique du Lac Tanganyika.

Depuis de nombreuses années, cette espèce était souvent diffusée sous le nom de Julidochromis regani var. Kipili, une des zones de la côte tanzanienne du lac Tanganyika. Fait rare chez les Julidochromis, les deux espèces habitent des zones géographiques qui se chevauchent. Julidochromis marksmithi est répertorié dans plusieurs « stations » comprises entre Ulwile Island au Sud et Slaf Rock au Nord. Elle colonise les zones intermédiaires de sable au pied d’éboulis rocheux de la région de Kipili.

Subtilité de colorations

L’espèce Julidochromis regani est généralement plus foncée et présentent peu de zones jaunes, alors que J. marksmithi arborent un fond de coloration jaune vif et des marques bleutées au niveau de la dorsale. Il ressemble à Julidochromis ornatus, mais atteint une taille plus importante (plus de 14 centimètres pour la femelle !), et possède un trait noir sous la gorge, marque absente chez J. ornatus. On admet également qu’au sein d’une même espèce, les variations de coloration existent en fonction de la profondeur et du type d’habitat dans lesquelles elles vivent : les populations deviennent plus foncées avec la profondeur, et sont plus marbrées en habitat rocheux.

Comportement social en aquarium

Au niveau du comportement, les Julidochromis sont des espèces peu agressives avec les autres poissons présents dans l’aquarium. Les formes jaunes de Julidochromis colonisent les plages sableuses et sédimentaire devant les roches, alors que les formes sombres (Julidochromis transcriptus, et Julidochromis marlieri) colonisent les zones de roches plus profondes. Ces espèces sont présentes en grande quantités sur une surface habitable plutôt faible. De telles densités modèrent l’agressivité intraspécifique : en captivité, dans un petit groupe, par exemple 6 sujets dans 200 litres, les dominants chassent les plus petits avec agressivité et rapidité, mais sans morsures importantes. Ce genre pratique une posture d’intimidation et de soumission identique : les deux sujets se penchent sur le côté en s’observant, pincent leurs nageoires, ondulent légèrement puis le dominant fond sur le dominé si ce dernier lui résiste.

Julidochromis marksmithi est l’hôte idéal d’un aquarium spécifique du lac Tanganyika : il cohabitera avec harmonie avec des petites espèces conchylicoles, des prédateurs du genre Altolamprologus, des Lamprologus de faible taille et des Cyprichromis. Au niveau de l’alimentation, les Julidochromis apprécie les petites proies vivantes ou lyophilisées, comme les daphnies, les cyclopes et les artémias. Dans la nature, ils raffolent des petits crustacés présents sur les algues gazonnantes incrustées sur les sédiments des rochers et des galets où ils nichent et pondent.

L’élevage

Les adultes et jeunes Julidochromis marksmithi se cachent dans des petites grottes d’où ils émergent régulièrement pour chercher leur nourriture sur le sable. Ils sont capables de nager à l’envers, sous les surplombs. L’espèce est ovipare et ne pratique pas l’incubation buccale. Une femelle adulte peut pondre plus d’une centaine d’œufs. Les parents tolèrent les petits d’une génération précédente, mais les chassent dès qu’ils atteignent trois centimètres. Pour un passionné, débutant ou confirmé, c’est une espèce assez courante et simple à maintenir, d’une beauté exceptionnelle !


Fiche d’achat

https://www.aquaterra-diffusion.fr/produit/julidochromis-marksmithi-kipili/

Laisser un commentaire

Aquaterra-Diffusion

Deux passionnés à votre service

Frédéric

Aquariophile passionné de longue date (pardon pour le rappel de ton grand âge ;-) ) c'est tout naturellement que Frédéric consacre sa passion au service des professionnels et des aquariophiles à travers un grand savoir-faire et une parfaite connaissance de nombreuses espèces à la fois pour leur biologie mais également pour leur histoire, les premiers imports, les premières reproductions, etc.

Jérôme

La vocation dans l'aquariophilie n'est pas un hasard quand on y baigne depuis toujours à la fois personnellement et professionnellement. Jérôme a développé son savoir faire et son sens du service par l'amour de la nature et la connaissance biologique des espèces en générale avec quelques thèmes de prédilections ; les crustacés d'eau douce, les characidés et bien d'autres domaines naturalistes qu'il explore et partage à travers la photographie et internet.

En savoir plus

Découvrez d'avantage d'informations sur la société ou sur le fonctionnement du site

Incrivez-vous à la newsletter

Découvrez nos dernières actualités et nos offres spéciales exclusives !

X